• Home
  • Actualité
  • Le chef de la Commission Banque & Compétitivité du CAVIE réunit l’élite malienne


Le chef de la Commission Banque & Compétitivité du CAVIE réunit l’élite malienne

[CAVIE/ACCI] Pour la conférence de présentation de son livre "Construire l'émergence, un pacte pour l'avenir", le samedi 17 décembre 2016, à l'hôtel Radisson Blu de Bamako, Cheickna Bounajim Cissé a d’abord reçu de nombreux courriers de félicitations, dont celui du chef de l’Etat malien et du directeur national de la Banque centrale (BCEAO). Cette conférence a réuni la crème de l’élite malienne à Bamako.

cisse

Dans « Construire l’émergence, un pari pour l’avenir » : 12 axes d’action, 100 propositions pour booster le financement de l’économie », le banquier malien Cheickna Bounajim Cissé, président de la Commission « Banque et compétitivité » du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique trace les lignes de force d’une émergence économique inclusive, réaliste et réalisable. Un pavé de 736 pages qui a conduit leaders politiques, représentants diplomatiques et chefs d’entreprises à participer activement à la conférence du 17 décembre 2016 à Bamako.

Les observateurs ont tout d’abord été marqués par la qualité de l'auditoire: un ancien premier ministre, le Gouvernement de la République du Mali représenté par le Ministre en charge de la promotion des investissements et du secteur privé, le Chef de file de l'opposition politique par ailleurs ancien Ministre des Finances et ancien Président de la Commission de l'UEMOA et actuel président de l'URD (principal parti d'opposition), deux conseillers du Président de la République dont son représentant personnel à la conférence, celui en charge des questions économiques, le corps diplomatique à travers l'Ambassade du Burkina Faso au Mali, le secrétaire général adjoint de l'UNTM (principal syndicat national des travailleurs), la communauté bancaire représentée par le Directeur Exécutif de l'APBEF (Association professionnelle des banques et établissements financiers) et plusieurs banquiers, le secrétaire permanent de l'Organisation Patronale des Industriels du Mali (OPI), les opérateurs économiques, les leaders religieux catholiques (dont le Représentant personnel de l'Archevêque de Bamako) et musulmans (imams et érudits), le Représentant du Haut Conseil, des Maliens de l'Extérieur (HCME), les médias publics (ORTM, L'Essor) et privés (Les Echos, L'Indicateur du Renouveau, etc), MIKADO FM (radio de la MINUSMA), Studio Tamani, Radio Kledu, des jeunes étudiants et diplômés sans emploi, les parents et amis de l'auteur.

Durant plus de trois heures, les participants ont débattu du contenu du livre et ont échangé sans complaisance sur des questions de fond liées à l'économie et à la finance du Mali, de la sous-région et de l'Afrique. Certains se sont clairement interrogés sur le sort qui sera réservé par les autorités à la centaine de propositions contenues de l'ouvrage. D'autres ont ouvertement demandé à l'auteur de créer un mouvement pour porter sa vision et ses réflexions, ce à quoi l'auteur a répondu qu’il reste "un homme de conviction qui ne reçoit des instructions que de sa conscience".

Cheickna Bounajim Cissé est plus qu’un banquier. Il est également économiste et essayiste. Diplômé d’études supérieures en Banque (ITB – CNAM), il est aussi titulaire d’un MBA de Paris Dauphine et de l’IAE de Paris, d’un Master professionnel en sciences politiques et sociales (option journalisme) de l’Institut Français de Presse, et d’une Maîtrise en gestion des entreprises. Co-fondateur du Club Madiba, pour une Afrique nouvelle, il est déjà l’auteur de nombreuses publications.

La Rédaction