• Home
  • Energie
  • L’essentiel du New Deal pour l’énergie en Afrique de la BAD


L’essentiel du New Deal pour l’énergie en Afrique de la BAD

[CAVIE/ACCI] La Banque africaine de développement (Bad) avait approuvé la stratégie 2016-2025 sur le New Deal pour l’énergie en Afrique visant à définir les priorités en matière d’intervention de l’institution financière africaine dans le secteur énergétique au cours de la période 2016-2025 lors d’une rencontre du Conseil d’administration du groupe de la Bad le 18 mai 2016 à Abidjan en Côte d’ivoire.

Lessentiel du New Deal pour lénergie en Afrique de la BAD

Le New Deal de la Bad a pour but de stimuler la transformation de l’énergie, en promouvant une transition vers l’économie verte à travers l’augmentation de la production énergétique, en facilitant son accès, l’abordabilité de son coût, l’amélioration de la fiabilité, de la viabilité et de l’efficacité des systèmes énergétiques.

Le New Deal de la Bad pour l’énergie en Afrique repose sur cinq principes interdépendants et complémentaires.

Accroître la détermination à surmonter les défis énergétiques qui se posent en Afrique ;

Établir un partenariat transformateur sur l’énergie en Afrique ;

Mobiliser des capitaux aux niveaux national et international permettant de financer le secteur de l’énergie en Afrique de manière innovante ;

Apporter un soutien aux gouvernements africains dans le renforcement de la politique énergétique, de la réglementation et de la gouvernance du secteur et

Accroître les investissements de la Bad dans le financement de projets afférents à l’énergie et aux changements climatiques.

En effet, dans un contexte où l’Afrique souffre de difficultés d’approvisionnement en électricité, le New Deal se présente comme un élément déterminant pour lutter contre ce déficit en mettant en place des programmes comme l’approvisionnement des producteurs d’énergie indépendants (Pei), les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, la transformation des services publics d’électricité, les systèmes de soutient des projets dans leur phase initiale, l’accélération du nombre de projets régionaux et les partenariats transformateurs. Ainsi, ces programmes permettront à la Bad de satisfaire les sept thèmes stratégiques mises en place pour booster l’accès au développement du secteur énergétique en Afrique. Lesquels thèmes sont entre autres :

La mise en place de cadre politique propice ;

Favoriser la réussite des entreprises de services publics ;

Faire augmenter sensiblement le nombre de projets pouvant bénéficier de concours bancaire ;

Accroître les réserves servant à financer de nouveaux projets ;

Soutenir les projets d’accès  à l’énergie de type « bas de la pyramide » ;

Accélérer la réalisation de grands projets régionaux et stimuler l’intégration et

Lancer des vagues successives de transformation du système électrique dans chaque pays.

Le New Deal de la Bad contribuera par conséquent à la réalisation des Objectifs de développement durable (Odd) particulièrement l’Odd N°1 –  mettre un terme à la pauvreté sous toutes les formes ; l’Odd N° 3 – améliorer la santé et le bien être ; l’Odd N°5 – assurer l’égalité entre les genre et autonomiser les femmes et les filles ; l’Odd N°7 – garantir l’accès à l’énergie fiable, durable et moderne à un coût abordable pour tous ; l’Odd N°10 –  réduire les inégalités entre les pays et d’un pays à un autre ; l’Odd N°13 – lutter contre les changements climatiques et ses impacts et par cette même occasion, il participera à l’atteinte des objectifs de la COP21 relatifs aux changements climatiques.

Aminata Ndiaye

  • Partager