Les nouvelles têtes du CAVIE en Algérie, au Cameroun, et à Djibouti

Guy Gweth, nouvel enseignant à l’ILERI

Le président du CAVIE en tournée du 07 au 25 août au Mali, Burkina Faso, et Djibouti

La Réunion : une des régions les plus corrompues de France - Par Hervé LAURENT

Exportations de batterie : Fraude à l’environnement à la Réunion - Par Hervé LAURENT

Six Principes inaltérables pour un leadership durable - Par Mame Cafa SALL

La contrefaçon : danger bien réel pour l’économie réunionnaise ! – Par Hervé LAURENT

L’aversion au risque ou l’étrange darwinisme des marchés africains - Par Guy Gweth

Renforcer la Lutte contre la Fraude et la Corruption dans les Marchés Publics – Par Rigobert Pinga Pinga

Poisson ou poison d’avril ? - Par Cheickna Bounajim Cissé

Quelles approches pour la gestion de l’hydraulique en Afrique noire ? - Par Lansana Gagny SAKHO

Le renseignement d’affaires et l’agent de recherche et d’investigation – Par Laurent Hervé

Comment l'intelligence économique booste la levée de fonds en Afrique - Par Guy Gweth

L’art de négocier sans compromis ni compromission – Par Jacques Jonathan Nyemb

Un leadership efficace commence en soi-même – Par Mame Cafa SALL

Plaidoyer pour l'adhésion de la RDC à l'OAPI – Par Me Romain Battajon

La lutte contre le financement du terrorisme s'intensifie – Par Hervé Laurent

PPP: relever le défi de l'eau pour tous dans le Sénégal rural - par Lansana Gagny Sakho

Les enjeux du m-payement au Gabon, par Reine Toungui

Et si « UBER » s’installait au Niger ? – par Issa Aboubacar Abdou

Le CAVIE Europe devient opérationnel à Bruxelles - par Guy Gweth

Bataille dans la télécommunication nigérienne! - par Issa Aboubacar Abdou

La promotion du secteur privé au Cameroun - par Me Jacques J. Nyemb

Pourquoi la BCEAO a intérêt à être plus audible ? - Par Cheickna Bounajim Cissé

Quelle est la place de la communication stratégique dans l'Agenda 2063?-Par Annie Mutamba

Le chef de la Commission Banque & Compétitivité du CAVIE réunit l’élite malienne

Le président du CAVIE invité sur RFI

Le CAVIE signe un partenariat stratégique avec IXXO

   FR | EN


Fichier des Clients Voyous

Quelles seront les personnes inscrites au FCV ?

Les catégories de personnes inscrites au FCV sont les suivantes :

• Les personnes reconnues de fraude ou tentative de fraude, de tromperie ou de tentative de tromperie, par au moins deux administrations ou entreprises africaines ;
• Les personnes condamnées définitivement en Afrique ou non : peu importe qu’elles aient fait appel de leur condamnation, pour des faits à caractère économique ou financier ;
• Les personnes mises en examen par un juge d’instruction pour des faits à caractère économique ou financier ;
• Les personnes ayant purgé une peine en Afrique ou en dehors pour des faits à caractère économique ou financier ;
• Les personnes porteuses de projets douteux, suite à une due diligence par les experts agréés du CAVIE.

Quels seront les renseignements contenus dans le FCV ?

Les renseignements contenus dans le FCV sont : les noms et prénoms, le sexe, le lieu de naissance, l’adresse, la nationalité et la raison de l’entrée au fichier.
Pour les personnes fichées à la suite d’une condamnation judiciaire, la décision de justice donnant lieu à l’inscription sera également enregistrée dans le FCV.

Combien de temps durera l’inscription d’un sujet au FCV ?

L’inscription au FCV durera 10 ans. Toutefois, cette durée pourra être portée à 20 ans pour les personnes récidivistes ou ayant fait l’objet de plusieurs plaintes.
Pour une personne fichée à la suite d’une décision de justice et qui a finalement bénéficié d’un non-lieu ou d’un acquittement, l’inscription au FCV est supprimée.

Qui pourra accéder aux données contenues dans le FCV ?

Toute administration publique ou entreprise africaine donatrice pourra accéder au contenu du FCV sur simple demande.

  • Partager